Assemblée générale du 3 juillet 2015 à Luxembourg

de | 7 septembre 2015

Assemblée générale de l’AFS

Mudam, Luxembourg, 3 juillet 2015

L’assemblée générale de l’AFS, assemblée non statutaire (ne procédant pas au renouvellement de ses instances) s’est tenue le 3 juillet 2015, à partir de 17h, dans une magnifique salle du MUDAM (Musée d’Art Moderne du Grand-Duc Jean). Il convient de remercier chaleureusement les organisateurs du congrès de l’Association d’avoir prévu ce lieu idéal de réunion, après une visite passionnante du musée construit par l’architecte Pei, auteur des pyramides du Louvre à Paris.

Denis Bertrand a ouvert cette assemblée générale, qui rassemblait une bonne cinquantaine de participants, en rappelant son ordre du jour :

  • Rapport moral du président ;
  • Rapport financier par la trésorière Verónica Estay ;
  • Point sur le site Internet de l’AFS ;
  • Bilan de la démarche d’obtention du patronage de l’UNESCO en vue de l’organisation du congrès de 2017, en hommage au centenaire de la naissance de Greimas ;
  • Le XXXVIème colloque d’Albi et la fondation imminente de la Fédération Romane de Sémiotique ;
  • Élection d’un(e) vice-président(e) chargé(e) des doctorants et jeunes chercheur(e)s ;
  • Questions diverses.

Denis Bertrand rappelle le programme d’actions qui soutenait sa candidature à la présidence de l’AFS et aussi celle du secrétaire Ivan Darrault-Harris : la création d’un site Internet renouvelant celui tombé en complète désuétude ; la fondation d’une Fédération Romane de Sémiotique dans ce lieu hautement symbolique d’Albi, lieu d’organisation du XXXVIème colloque de sémiotique, du 6 au 9 juillet 2015 ; l’organisation à Paris du prochain congrès de l’AFS en 2017, date de l’anniversaire du centenaire de la naissance de Greimas ; le projet de création d’un MOOC (Massive Open Online Course) pour soutenir la promotion internationale de la sémiotique. Mise à part cette dernière création, non réalisée, qui a rencontré des difficultés redoutables (mais la réflexion se poursuit), les autres projets annoncés dans le programme ont vu le jour.

Avant que d’en présenter le détail, Denis Bertrand donne la parole à Verónica Estay, trésorière de l’AFS, afin qu’elle expose l’état des finances de l’association et, tout particulièrement, le bilan des adhésions.

Verónica Estay présente le rapport financier en deux points principaux : la gestion financière des deux années écoulées et l’état présent des finances.

  1. La gestion financière depuis le congrès de Liège, juin 2013
  2. Recettes

L’exercice de la mandature précédente a été clos en juin 2013 avec un solde positif de 2789,46 euros.

Pendant nos années d’exercice, et plus précisément à partir de février 2014 – date à laquelle nous avons lancé le premier appel à adhésions –, nous avons reçu 112 adhésions. Ce chiffre comprend l’ensemble des adhésions 2014-2015 (à noter, en particulier, les 29 nouvelles adhésions au cours du Congrès AFS-Luxembourg 2015, soit 1300 euros). Elles se repartissent entre les membres bienfaiteurs, les adhésions pour trois ans (120 euros), les adhésions pour un an (45 euros) et les adhésions étudiant (20 euros), comme précisé ci-après.

Au total, les recettes de 2014-2015, ajoutées au solde de la gestion précédente s’élèvent à 9260,24 euros, et sont constituées pour 100% des cotisations des adhérents.

Dépenses

En ce qui concerne les dépenses, leur montant est de 6041,74 euros, et elles se distribuent de la manière suivante :

– 5000 € : contribution de l’AFS au financement du congrès de Luxembourg

– 65 € : frais bancaires

– 976,74 € : total des autres dépenses, ainsi réparties :

  • 207 € : voyage à Paris des étudiants de Limoges qui ont réalisé le site de l’AFS.
  • 28,66 € : inscription à la plateforme d’accueil de notre site web (fournisseur : OVH).
  • 75 € : achat de 6 numéros de Signata pour les adhérents dans le cadre de leur première adhésion en 2014.
  • 70 € : Voyage Limoges-Paris d’Audrey Moutat pour une réunion de l’AFS.
  • 150 €: Voyage de Paolo Fabbri de Rome à Paris pour conférence au Séminaire de Sémiotique.
  • 38, 23 €: Site web, renouvellement OVH.
  • 397,50 €  : Signata Congrès 2015, 30 revues aux adhérents-intervenants, à raison de 12,50 euros par revue (+ TVA).
  • 10,35 € : menues dépenses (envoi d’un numéro de Signata, papeterie, etc.).

Recettes moins les dépenses : 9260,24 – 6041,74 = 3218,5 €

TEL EST LE SOLDE ACTUEL DE NOTRE ASSOCIATION.

Cette somme (3218,5 €) est ainsi répartie sur les deux comptes de l’Association :

  • Compte courant : 2227,5 €
  • Compte d’épargne : 991 €

Informations générales sur les adhésions

Nombre de contacts (mail) : 400.

– L’AFS compte aujourd’hui 112 adhérents, qui se distribuent comme suit :

  • 29 adhésions lors du congrès de Luxembourg 2015.
  • 83 adhésions 2014/2015 avant le congrès :

2014 : 13 adhérents pour 3 ans, 31 adhérents pour 1an.

2015 : 5 adhérents pour 3 ans, 34 adhérents pour 1 an.

– Distribution des adhésions en fonction des tarifs :

  • 6 membres bienfaiteurs

Claude Calame

Ivan Darrault-Harris

Norma Discini

Teresa Keane Greimas

Bernard Pottier

Pierre Sadoulet

  • 18 adhérents pour 3 ans
  • 81 adhérents pour 1 an au tarif normal
  • 8 adhérents pour 1 an au tarif étudiant

Denis Bertrand remercie la trésorière pour la rigueur de sa gestion et la précision de ses informations. Il se réjouit de l’augmentation significative des adhésions. L’assemblée générale n’étant pas statutaire, il n’y a pas lieu de donner quitus à la trésorière pour sa gestion des finances de l’association.

Denis Bertrand poursuit ensuite l’examen des points de l’ordre du jour.

  1. Parcourant l’état de réalisation du programme envisagé lors de l’élection du nouveau bureau de l’AFS, à Liège en juin 2013, Denis Bertrand note que le site Internet a été créé, grâce à un groupe d’étudiants de l’IUT de Limoges, sous la supervision d’Audrey Moutat, qu’il faut ici remercier tant cette solution a fait bénéficier l’AFS d’une économie substantielle, sans oublier la qualité des échanges permanents entre les étudiants (T. Ollivier, T. Naud, M. Coffin) et le groupe responsable de la création du site (I. Darrault-Harris, M.-G. Dondero, V. Estay, A. Moutat), dont les travaux ont commencé par la création d’un logo et des divers documents de communication nécessaires (carte d’adhésion, affiche, en-tête de courrier, etc.). L’AFS a tenu à remercier les étudiants en les invitant à un voyage à Paris qui incluait un repas convivial partagé avec les membres du bureau. Notons que les étudiants ont soutenu avec succès les résultats de leur travail, qui était inclus dans leur parcours universitaire. Mais, peu après sa création et le début du travail d’implémentation, le site a souffert d’attaques répétées qui ont entraîné plusieurs suspensions de son accès (dispositif automatique du fournisseur OVH). Le problème subsistant malgré une reconstruction du site, sur le conseil de M. G. Dondero, appel a été fait à Everardo Reyes, collègue MCF à Paris 8, qui a accepté d’analyser le problème, de revoir les protections du site et qui a réussi à le dépanner durablement [l’assemblée applaudit chaleureusement Everardo]. Il est donc prévu de poursuivre l’implémentation du site, tout particulièrement en mettant en ligne les actes du congrès de Lyon, ceux du congrès de Liège y étant d’ores et déjà accessibles. On prévoit, à la prochaine rentrée universitaire, le lancement officiel du site.
  1. Dans le cadre du XXXVIème colloque d’Albi, se tenant du 6 au 9 juillet sur le thème de la durabilité des formes de vie, est prévu la fondation de la Fédération Romane de Sémiotique, rassemblant non des individus mais des équipes de recherche sémiotique, de façon à ne pas apparaître en concurrence avec l’AIS. Albi a été choisi comme lieu symbolique d’une longue tradition de colloques, sous la responsabilité, désormais, d’Alessandro Zinna qui a mis en place récemment une nouvelle équipe de recherche « Médiations sémiotiques », en lien étroit avec le Centre d’Urbino dont le nouveau directeur est Paolo Fabbri. Le jumelage Albi-Urbino soutiendra la tenue des colloques ultérieurs et les projets de la nouvelle Fédération. Les actes du XXXVIème colloque seront mis en ligne sur le site <mediationsemiotiques.com>.

Information : La fondation officielle de la Fédération Romane de Sémiotique a eu lieu le 8 juillet 2015, comme initialement prévu, ses statuts votés, son bureau élu à l’unanimité :

Président : Jacques Fontanille

Vice-Président : Oscar Quezada Machiavello, président de l’Université de Lima

Secrétaire : Alessandro Zinna

Trésorier : Jean Christtus Portela, de l’Université d’Araraquara (Brésil).

 

  1. Après avoir évoqué à grands traits les préparatifs d’ores et déjà entrepris dans la perspective du Congrès de 2017, et remerciant Jacques Fontanille pour l’action déterminante qu’il a conduite auprès des instances françaises de l’UNESCO, Denis Bertrand lui donne la parole. Jacques Fontanille rappelle les étapes de la lourde et complexe démarche à mettre en œuvre pour formuler et soutenir la demande de patronage de l’UNESCO du projet de congrès, en 2017, en hommage au centenaire de la naissance de Greimas. Une même demande a été formulée par la Lithuanie, le Mexique et le Brésil. Il fallait, pour la demande française, obtenir le soutien du président de la Commission Nationale Française auprès de l’UNESCO, Monsieur Daniel Janicot, ce qui fut fait. Mais était aussi indispensable le soutien d’un ministre. Jacques Fontanille sollicita avec succès celui de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dont il avait été directeur de cabinet. Ces avis favorables ont entraîné l’adhésion sans réserve de Monsieur Philippe Lalliot, ambassadeur de France à l’UNESCO. Et l’accord du patronage a été finalement communiqué par une lettre de la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Irina Bokova.

Une demande d’inscription du congrès dans les anniversaires de l’UNESCO a en outre été formulée. Elle a de bonnes chances d’être acceptée. La réponse interviendra à l’automne prochain.

Ivan Darrault-Harris intervient alors pour compenser la modestie des propos de Jacques Fontanille, en soulignant le succès d’une action diplomatique délicate qui excluait tout faux pas dans les sollicitations successives et les démarches à accomplir. L’obtention de ce précieux patronage lui est dû.

L’UNESCO va donc patronner les deux événements prévus (en mai/juin 2017) : un colloque (de 2 jours) sous la direction de J. Fontanille, consacré aux défis sociétaux auxquels la sémiotique est confrontée et le congrès statutaire de l’AFS (de 4 jours) en hommage au centenaire de la naissance de Greimas.

Denis Bertrand, en juin dernier, a pu rencontrer la responsable des locaux de l’Unesco pour procéder à une sélection des salles nécessaires à la tenue de ces deux événements.

On trouvera en pièce jointe le formulaire de demande de patronage qui précise le contenu et le budget et du colloque et du congrès.

  1. Denis Bertrand propose ensuite à l’Assemblée générale de désigner par un vote le/la remplaçant(e), au sein du bureau, de la vice-présidente démissionnaire Shima Shirkodaei, qui renonce à sa mission pour cause d’éloignement au Québec. Valéria De Luca, doctorante à Limoges, est la seule candidate à ce poste. Elle est élue à l’unanimité.

L’ordre du jour étant épuisé, Denis Bertrand remercie solennellement Marion Colas-Blaise, Gian Maria Tore et tous leurs collaborateurs pour l’organisation en tous points remarquable du congrès, puis il lève la séance.

Ivan Darrault-Harris

Secrétaire de l’AFS

Formulaire de demande de patronage

A/ Présentation générale

 

 

Nom de l’activité proposée 

 

 

CENTENAIRE GREIMAS 2017

 

1)   Colloque Sémiotique et sciences humaines et sociales face aux défis sociétaux du XXIème siècle

 

2)    AFS 2017

Congrès de l’Association Française de Sémiotique

 

Dates de début et de fin de l’activité proposée

 

 

–       Préférence (1) :

Du lundi 29 mai matin au samedi 3 juin 2017 soir

 

–       Préférence (2) :

du lundi 5 juin matin au samedi 10 juin 2017 soir

 

Lieu de l’activité proposée

 

 

Maison de l’UNESCO, à Paris
Nom et adresse de   l’organisme

 

 

1)   Colloque :

Centre de Recherches Sémiotiques

Université de Limoges, Faculté des Lettres et t Sciences Humaines,

39E, rue Camille Guérin, 87036 Limoges Cedex

Tel : 05 55 43 57 28

 

2)   Congrès AFS 2017

Association Française de Sémiotique

Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis.

2, rue de la Liberté 93526 St Denis Cedex

Tél. : 01 49 40 68 15

Courriel : afsemiotique@gmail.com

Site: www.afsemio.fr

 

Nom et adresse de la personne à contacter

 

Jacques Fontanille (colloque)

Professeur à l’Université de Limoges

jacques.fontanille@unilim.fr

0607419715

 

Denis Bertrand (congrès)

Président de l’AFS

denis.bertrandcotar@gmail.com

06 12 94 89 39

06 07 42 91 94

Veuillez donner une description complète de l’activité proposée.

 

 

Voir ci-après les descriptions séparées des deux manifestations conjointes (colloque, congrès)

 

Les moyens financiers et techniques qui garantissent la réussite de l’activité proposée.

 

Voir ci-après les descriptions séparées des deux manifestations conjointes (colloque, congrès)

 

 

Veuillez indiquer sur quel type de matériel sera utilisé l’emblème de l’UNESCO dont l’utilisation est demandée.

(par exemple : lettres d’invitation, programmes imprimés, bannières, sites Web, etc.)

 

L’emblème de l’UNESCO sera utilisé sur :

–       les affiches

–       les deux sites web créés pour cette occasion

–       les programmes imprimés et diffusés sur le web

–       les demandes de subvention adressées à différents organismes (Universités, Ville de Paris, organismes privés)

–       lettres d’invitation et courriers divers aux participants

–       plaquettes d’information

 

 

Veuillez donner des informations sur l’ampleur de l’activité proposée.

 

 

Voir les informations spécifiques pour chacune des deux manifestations (Colloque et Congrès).

Veuillez indiquer le nombre des participants et le public cible clé de votre activité proposée.

 

 

Voir les informations spécifiques pour chacune des deux manifestations (Colloque et Congrès).

 

 

Veuillez donner des détails sur la visibilité médiatique de votre activité proposée.

(par exemple : y aura-t-il une couverture médiatique et, dans l’affirmative, dans quels médias et à quel niveau ?)

 

Un des objectifs de la célébration du Centenaire Greimas 2017 est de donner une plus grande reconnaissance et une meilleure visibilité aux travaux réalisés par A. J. Greimas (entre 1965 et 1992), en tant que grand représentant du structuralisme français et international (aux côtés de R. Barthes, Cl. Lévi-Strauss, M. Foucault, etc.), importance attestée par la postérité et l’héritage de ses travaux, ainsi que par l’actualité des modèles et méthodes qu’il a proposés.

Une couverture médiatique est prévue, par l’intermédiaire de différents médias avec lesquels des contacts seront pris en temps utile : presse papier et numérique (Le Monde, L’Obs, Libération, etc.), radio (France Culture), télévision (France 5), Internet (différents sites, outre ceux de la sémiotique elle-même).

 

Veuillez expliquer la pertinence de votre activité proposée au regard des objectifs stratégiques de l’UNESCO.

 

 

La sémiotique est une discipline qui participe activement au dialogue entre les cultures et les sociétés, un dialogue critique, méthodique et ouvert, et qui vise à valoriser en chacune d’elles à la fois ce qu’elle a de spécifique et ce qu’elle a d’universel. Plusieurs de ses modèles d’analyse ont contribué à enrichir la diversité des méthodes utilisées dans l’enseignement et l’éducation en général, notamment dans l’approche des systèmes de valeurs et des impacts culturels et symboliques impliqués dans les textes et les images, dans l’ensemble des supports éditoriaux, et très largement dans les médias.

En outre, grâce à son extension progressive à l’ensemble des faits culturels et sociaux, la sémiotique contribue à la légitimation dans les champs de la connaissance, et à la valorisation sociale et culturelle d’une partie importante du patrimoine immatériel des sociétés humaines : des textes aux paysages, des objets du quotidien aux formes de vie, des signes aux spectacles vivants.

En outre, elle défend le principe selon lequel la connaissance et la compréhension des faits sociaux et culturels ne sont pas la propriété exclusive des experts mais, au contraire, qu’elles peuvent être largement partagées au sein des populations concernées, et elle propose des solutions en ce sens. A cet égard, elle participe pleinement à l’objectif de développer des sociétés ouvertes, inclusives et pluralistes.

Dans de nombreuses universités et centres de recherches, sur les cinq continents, les sémioticiens et leurs équipes de recherche participent au projet d’un nouvel humanisme pour le XXIème siècle, et s’appuient pour cela à la fois sur le dialogue permanent qu’ils entretiennent avec l’ensemble des sciences humaines et sociales, et sur la tradition, bien ancrée dans leur domaine de recherche, d’un fonctionnement en réseaux internationaux multilingues et multiculturels.

 

Veuillez indiquer les possibilités pour le Secrétariat de l’UNESCO ou la commission nationale pour l’UNESCO de votre pays de participer activement à votre activité.

 

L’Association Française de Sémiotique invite formellement Mme la Directrice Générale (ou son (sa) représentant(e)), ainsi que Monsieur le Président de la Commission nationale française pour l’UNESCO (ou son (sa) représentant(e)) à honorer de leur présence son Congrès AFS 2017, en ouverture et en clôture de cette manifestation. Il peut également être envisagé d’associer ces deux personnalités à une réception conviviale des participants au Congrès ainsi qu’au Colloque qui le précède.

 

Sur les thèmes du Colloque « Sémiotique et Sciences Humaines et Sociales, face aux défis sociétaux du XXIème siècle », la participation des représentants des différents Secteurs de programme (Education, Sciences humaines et sociales, Culture, Communication et information) sera la bienvenue, notamment mais pas seulement, pour la présidence des séances plénières et des séances thématiques.

 

 

Signé par :

 

Denis Bertrand                                                                           Jacques Fontanille

 

 

 

 

 

  Date :

 


 

B/ Description de la manifestation n°1:

Colloque Sémiotique et SHS (deux premiers jours)

 

Nom de l’activité proposée 

 

 

CENTENAIRE GREIMAS 2017

 

1)    Colloque Sémiotique et sciences humaines et sociales face aux défis sociétaux du XXIème siècle

 

Dates de début et de fin de l’activité proposée

 

 

–       Préférence (1) :

Du lundi 29 mai matin au mardi 30 mai 2017 soir

 

–       Préférence (2) :

du lundi 5 juin matin au mardi 6 juin 2017 soir

 

Lieu de l’activité proposée

 

 

Maison de l’UNESCO, à Paris
Nom et adresse de   l’organisme

 

 

Centre de Recherches Sémiotiques

Université de Limoges, Faculté des Lettres et t Sciences Humaines,

39E, rue Camille Guérin, 87036 Limoges Cedex

Tel : 05 55 43 57 28

 

Nature de l’organisme et numéro d’enregistrement officiel et légal

 

Université de Limoges
Nom et adresse de la personne à contacter

 

Jacques Fontanille (colloque)

Professeur à l’Université de Limoges

jacques.fontanille@unilim.fr

0607419715

 

Veuillez donner une description complète de l’activité proposée.

 

Sémiotique et sciences humaines et sociales face aux défis sociétaux du XXIème siècle

 

Responsable scientifique : Jacques Fontanille

Comité d’organisation : Isabelle Klock-Fontanille (directrice), Cécile McLaughlin, Audrey Moutat, Didier Tsala

 

Objectif et organisation

 

L’objectif de ce colloque est d’organiser la confrontation et la coopération entre la sémiotique et l’ensemble des sciences humaines et sociales qui doivent aujourd’hui affronter ensemble les grands défis scientifiques que posent les questions sociétales du XXIème siècle, en Europe et dans le monde.

 

Ce sera un colloque dédié à la coopération interdisciplinaire, à l’initiative de la sémiotique, avec l’appui et la contribution de l’ensemble des réseaux internationaux qu’elle a constitué au cours des vingt années passées.

 

Son organisation est conçue en fonction de cet objectif : chacune des thématiques retenues sera traitée par un duo de conférenciers : un représentant d’une autre discipline principalement concernée par le thème, et un sémioticien, et ces présentations seront mises en débat et complétées par les communications de plusieurs autres chercheurs invités. Le colloque est prévu sur deux journées, comprenant quatre sessions thématiques.

 

Il aura été préparé par deux rencontres préalables de même nature, à Limoges, l’une en novembre 2015, l’autre au printemps 2016.

 

La problématique d’ensemble

 

 

Répondre aux défis du XXIème siècle

 

La plupart des grandes questions de notre temps impliquent soit une entrée par les sciences humaines et sociales, soit leur contribution nécessaire : l’environnement, le développement durable, les droits de l’homme et des populations, la santé, l’accès à l’énergie, à l’eau, à l’information, à l’éducation, l’innovation par les usages, etc. La sémiotique jouera donc pleinement son rôle si elle interroge, avec les autres sciences humaines et sociales, les processus de décision, la gouvernance des systèmes, ainsi que les conséquences sociales et anthropologiques des transformations en cours et à venir.

 

 

Dialoguer : la sémiotique et les autres sciences humaines et sociales.

La sémiotique propose d’ores et déjà un corps de concepts diversifié et des méthodes pour interroger d’abord les signes, les textes, les objets, les pratiques et les interactions sociales, les formes de vie et les modes d’existence collectifs et en collectivité. Elle est en mesure d’en construire le sens, en collaborant spécifiquement avec chacune des sciences humaines et sociales qui contribuent à édifier, chacune sous un point de vue particulier, cette architecture des significations humaines.

Le niveau de questionnement pertinent dépassera par conséquent celui des objets d’analyse les plus courants et des méthodes les mieux rodées en sémiotique : ce niveau optimal sera celui des pratiques et des interactions sociales, des formes de vie et des formes d’existence sociales. Comme, par définition, ces niveaux d’analyse intègrent des objets appartenant à tous les autres niveaux (des textes, des signes, des objets-supports, des médias, des productions culturelles en général), c’est donc tout l’appareil théorique et méthodologique de la sémiotique qui, en fin de compte, doit être mobilisé pour dialoguer utilement avec les autres sciences humaines et sociales.

 

 

 

Les thèmes à explorer (4 seulement seront finalement retenus en 2017):

ü  Patrimoine culturel (mise en scène et intégration de l’environnement socio-culturel et des modes de vie)

ü  Processus de décision et d’adoption des comportements (modélisation et inflexions des processus)

ü  Production et réception de l’information (information massive, hétérogénéité des sources, des réseaux et des flux)

ü  Education (apprentissage et sémio-anthropologie de la transmission)

ü  Le principe de précaution : son extension et sa dissémination, l’hyper-aversion au risque et ses incidences sur la gestion des significations du changement.

ü  Santé et bien-être : des populations vieillissantes et de nouveaux styles de vie collectifs ; la multiplication, l’extension et l’invention des addictions mondialisées, notamment « sans substances ».

ü  Énergie, ressources et environnement : les conséquences sociales et symboliques et dans les styles de vie du passage d’un modèle étatique très centralisé à un modèle disséminé et localisé (éolien, solaire, biomasse, pompes à chaleur, etc.).

ü  Sociétés innovantes, intégrantes et sures : éducation, patrimoine culturel, sécurité et hyper-aversion au risque.

Les moyens financiers et techniques qui garantissent la réussite de l’activité proposée sont-ils bien en place au moment de cette demande ? Veuillez joindre des informations détaillées.

 

 

Financements prévisionnels Montant
     Subvention Université de Limoges 2000€

 

Subvention Centre de Recherches Sémiotiques 2000€
       Autres Subventions 1000€
       Droits d’inscription (100×100€) 10 000€
           Autres (IUF) 1000€
Total Recettes 16 000 €

 

 

Veuillez indiquer sur quel type de matériel sera utilisé l’emblème de l’UNESCO dont l’utilisation est demandée.

(par exemple : lettres d’invitation, programmes imprimés, bannières, sites Web, etc.)

 

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

Veuillez donner des informations sur l’ampleur de l’activité proposée.

(par exemple: revêt-elle une importance internationale et régionale ou a-t-elle une portée sous-régionale ou nationale ?)

 

 

Ce colloque aura une dimension nationale et européenne. Les conférenciers invités seront français et européens. La problématique est directement inspirée par le programme européen « Europe 2020 », qui met tout particulièrement l’accent sur les défis sociétaux qui doivent être assumés par toutes les recherches scientifiques, toutes les disciplines étant concernées.

Il s’inscrira comme l’une des manifestations organisées au cours de l’année 2017 notamment en Lituanie, en Estonie, en Italie, au Brésil, au Mexique, au Canada, etc., qui demandent également et parallèlement à leurs Commissions Nationales respectives le patronage de l’UNESCO. La Lituanie, pays de naissance d’A. J. Greimas, demande l’inscription de l’ensemble de ces manifestations dans la liste des anniversaires de l’UNESCO.

 

Veuillez indiquer le nombre des participants et le public cible clé de votre activité proposée.

(par exemple : s’agit-il de chercheurs/scientifiques/universitaires ; enseignants/éducateurs/formateurs ; étudiants/jeunes ; politiciens/décideurs/fonctionnaires, ou d’organismes de développement tels qu’ONG et OIG ?)

 

Le public sera constitué d’universitaires et chercheurs des sciences humaines et sociales, d’étudiants et doctorants, ainsi que de personnalités invitées, directement concernées par les questions sociétales.

 

Veuillez donner des détails sur la visibilité médiatique de votre activité proposée.

(par exemple : y aura-t-il une couverture médiatique et, dans l’affirmative, dans quels médias et à quel niveau ?)

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

 

 

Veuillez expliquer la pertinence de votre activité proposée au regard des objectifs stratégiques de l’UNESCO.

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

 

 

Veuillez indiquer les possibilités pour le Secrétariat de l’UNESCO ou la commission nationale pour l’UNESCO de votre pays de participer activement à votre activité.

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

 

Signé par :

 

Jacques Fontanille

 

 

 

 

Date : 25 février 2015


C/ Description de la manifestation n°2:

AFS 2017 (congrès, quatre jours)

 

 

Nom de l’activité proposée 

 

 

AFS 2017

Congrès de l’Association Française de Sémiotique

(En hommage à A. J. Greimas (1917-1992), pour le centenaire de sa naissance)

Dates de début et de fin de l’activité proposée

 

 

–       Préférence (1) :

du mercredi 31 mai matin au samedi 3 juin 2017 soir

 

–       Préférence (2) :

du mercredi 7 juin matin au samedi 10 juin 2017 soir

 

Lieu de l’activité proposée

 

 

 

Maison de l’UNESCO, à Paris (en complément de la demande de patronage)

 

Nom et adresse de   l’organisme

 

 

Association Française de Sémiotique.

 

Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis.

2, rue de la Liberté 93526 St Denis Cedex

Tél. : 01 49 40 68 15

 

Courriel : afsemiotique@gmail.com

Site: www.afsemio.fr

 

Nature de l’organisme et numéro d’enregistrement officiel et légal

 

Association Française de Sémiotique

(loi du 1er juillet 1901)

 

Créée le 1er décembre1983 (Dossier n° 121 268 P)

Adresse et liste des personnes modifiées

Le 11/06/2013 auprès de la Préfecture du 93

 

Nom et adresse de la personne à contacter

 

Denis BERTRAND, Président de l’AFS

2, rue d’Enghien

75010 Paris

e-mail :

denis.bertrandcotar@gmail.com

Tél. :

06 12 94 89 39

06 07 42 91 94

 

Veuillez donner une description complète de l’activité proposée.

 

 

 

AFS 2017

Greimas aujourd’hui : l’avenir de la structure

Sémiotique, langages et société

Congrès autour du centenaire de la naissance d’A. J. Greimas (1917-1992)

La thématique du congrès s’organise en quatre grands axes portant chacun sur l’une des grandes problématiques caractéristiques de l’œuvre de Greimas et de ses développements actuels. Chacun de ces axes associe à l’investigation théorique l’étude d’objets concrets et des domaines d’analyse (pratiques du quotidien, arts, littérature, médias, discours politique, architecture et urbanisme, sciences du vivant, mathématiques).

 

1.   Un projet scientifique inscrit dans la duree : héritage, postérité et transformations

 

Greimas a défini et porté un projet scientifique de long terme, qui a permis à la sémiotique de se projeter, de s’adapter et de s’enrichir en interagissant et en évoluant avec les paradigmes scientifiques de la deuxième moitié du XXème siècle et du début du XXIème : c’est cette postérité qui sera évaluée et discutée, notamment au regard des transformations qui ont permis la transmission et l’actualisation du projet intellectuel de la sémiotique structurale.

 

2.   Un domaine de recherche en extension : à la découverte des disciplines et de leurs sémiologies

 

Dès l’origine du structuralisme, l’un des objectifs collectifs des sciences humaines et sociales était de mettre en évidence à la fois la transversalité des questions de signification et l’émergence, dans chaque discipline, d’une sémiologie qui lui est propre. La sémiotique greimassienne s’est appropriée cet objectif, en étendant progressivement son champ d’investigation à l’ensemble de ces sémiologies spécifiques.

 

3. Des modèles mis à l’épreuve aujourd’hui : validations et réfutations

 

La sémiotique de Greimas a proposé et expérimenté en cinquante ans un nombre important de modèles descriptifs et explicatifs, principalement par déduction et construction théoriques. Les progrès réalisés depuis dans les différentes sciences humaines et sociales, ainsi que dans les neurosciences, permettent d’envisager aujourd’hui des procédures de validation et de falsification au-delà des seules applications descriptives.

 

4. Le statut scientifique de la sémiotique : culture, nature et société

 

La sémiotique est souvent considérée comme appartenant aux sciences de l’esprit et de la culture. Mais son extension actuelle couvre l’ensemble des faits sociaux. En outre, le projet du structuralisme visait à rapprocher les sciences humaines et sociales des sciences de la nature. Et enfin, les productions concrètes des sémioticiens, depuis les années soixante du siècle précédent, s’ouvrent et empruntent à la philosophie, aux mathématiques, à l’éthologie et à l’écriture littéraire. D’où cette interrogation majeure sur le statut présent et à venir du projet scientifique que Greimas a initié.

 

L’objectif général du congrès sera d’interroger la descendance théorique du structuralisme (notamment français, mais pas seulement). En rupture avec l’humanisme classique qui met le sujet au centre, le structuralisme met l’accent sur les déterminations non conscientes, objectives et collectives qui s’imposent à chacun de nous. Parallèlement à son projet scientifique, la sémiotique d’inspiration structurale développe une dimension éthique d’accueil à la différence – son concept central – et par là, de tolérance.

 

Autres manifestations prévues dans le cadre du congrès

 

–       Publication d’un ouvrage d’inédits (à partir d’une édition lituanienne)

–       Publication et diffusion d’une biographie d’A. J. Greimas (en finition actuellement)

–       Publication d’un important numéro spécial de la revue internationale Semiotica (dirigé par le Pr Thomas Broden)

–       Diffusion d’entretiens non publiés

–       Films

–       Expositions

–       Spectacle sémiotique autour de textes d’A. J. Greimas

 

Les moyens financiers et techniques qui garantissent la réussite de l’activité proposée.

 

Projet de budget Congres AFS 2017 Paris

Recettes

1 – Financements extérieurs

–       Demande de financement au Conseil Régional IDF………………………..           5K€

–       Demande de financement à la Ville de Paris…………………………..      10K€

–       Demande de financement au MENESR …………………………… …….    3K€

–       Autres subventions (mécénats)………………………………………………            4K€

–       Participation de l’UNESCO aux frais de réception……………………           2K€

Total financements extérieurs            24K€

2 – Auto-financement

–       Inscriptions (170 participants payants prévus)

1.    Étudiants (50 x 100€) …………………………………………..                        5K€

2.    Autres (120 x 150€) …………………………………………….                          18K€

–       Apport de l’équipe d’Accueil, Université Paris 8………………                   2,5K€

–       Apport de l’AFS ………………………………………………………..             1,5K€

Total auto-financement                          27K€

 

Total Recettes :                                51K€

 

Depenses

1 – Déplacements (10 conférenciers invités) …………………………………            10K€

2 – Hébergements (30 x 4 nuits) ………………………….………………….               13K€

3 – Restauration (4 déjeuners + 1 dîner de gala + pauses café)………            15K€

4 – Communication (sacoche, affiches, programmes, etc.)……………            5K€

5 – Publication …………………………………………………………………………     4K€

6 – Soirée spectacle…………………………………………………………………….            2K€

7 – Frais administratifs (fournitures, prestations ponctuelles) …….            2K€

                                                          Total Depenses :                 51K€

 

Veuillez indiquer sur quel type de matériel sera utilisé l’emblème de l’UNESCO dont l’utilisation est demandée.

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

Veuillez donner des informations sur l’ampleur de l’activité proposée.

 

Le congrès de l’AFS 2017 revêt une importance internationale, et il est lui-même intégré à un ensemble de manifestations coordonnées dans le monde entier, principalement sur les continents européens et américains.

Il marquera le centenaire de la naissance d’A. J. Greimas (né en 1917), fondateur d’un des deux grands courants théoriques de la sémiotique (l’autre étant inspiré par le philosophe américain Ch. S. Peirce).

Il s’inscrira comme une manifestation-phare parmi d’autres manifestations et actions organisées au cours de l’année 2017 notamment en Lituanie, en Estonie, en Italie, au Brésil, au Mexique, au Canada, etc., qui demandent également et parallèlement à leurs Commissions Nationales respectives le patronage de l’UNESCO. La Lituanie, pays de naissance d’A. J. Greimas, demande l’inscription de l’ensemble de ces manifestations dans la liste des anniversaires de l’UNESCO.

 

Veuillez indiquer le nombre des participants et le public cible clé de votre activité proposée.

 

Les participants prévus sont au nombre de 400 personnes environ, de différentes nationalités, venues de tous les continents (Europe, Amérique du Nord et latine, Afrique, Moyen et Extrême-Orient).

 

–       Les intervenants seront des chercheurs, des scientifiques et des universitaires de haut niveau.

–        Le public sera constitué, outre les intervenants, de doctorants, jeunes chercheurs, enseignants, formateurs, étudiants.

–        Le congrès sera également ouvert à un public plus large : communicants, monde des médias, grand public cultivé.

 

Veuillez donner des détails sur la visibilité médiatique de votre activité proposée.

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

 

Veuillez expliquer la pertinence de votre activité proposée au regard des objectifs stratégiques de l’UNESCO.

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

 

 

Veuillez indiquer les possibilités pour le Secrétariat de l’UNESCO ou la commission nationale pour l’UNESCO de votre pays de participer activement à votre activité.

 

Voir informations dans la présentation générale du Centenaire Greimas 2017.

 

 

Signé par :

 

Denis Bertrand, Président

 

 

 

Date :

 

25 février 2015