Actes Sémiotiques

Actes semiotiques

Actes Sémiotiques est une revue de sémiotique dont l’ambition est de contribuer activement à l’essor et à l’orientation de la recherche sémiotique en faisant vivre l’héritage intellectuel marqué par la pensée de Greimas, en encourageant l’ouverture de la réflexion en direction de problématiques nouvelles et de nouveaux champs d’investigation, et en élargissant tant les sources d’inspiration que la diffusion des travaux, notamment par un renforcement des liens avec les centres de recherche étrangers ainsi que par l’organisation d’échanges et de confrontations entre les générations, les courants et même les continents.

 

CASA: Cadernos de Semiótica Aplicada

Casa

La revue CASA: Cadernos de Semiótica Aplicada vise à diffuser et à débattre des analyses et des réflexions théoriques sur les langages. Les CASA ont pour but la promotion du développement scientifique et institutionnel des divers courants méthodologiques relevant du texte et du discours, notamment des théories sémiotiques contemporaines.

Ocula

Ocula

La revue Ocula est spécialisée dans le domaine de la sémiotique, notamment de la sémiotique appliquée aux sciences de l’information, de la communication et de la culture. Elle publie des articles en italien, français, anglais, et espagnol.

Signata Annales des Sémiotiques – Annals of Semiotics

Signata

 

SIGNATA est une revue scientifique internationale, pratiquant l’évaluation par les pairs (deux lectures en double-aveugle). Elle vise à réunir, organiser et mettre à l’épreuve les contributions qui animent les recherches sémiotiques aujourd’hui.

Le titre SIGNATA condense deux questions importantes se posant à propos du parcours de la discipline sémiotique : son origine en tant que science des signes et science de l’indicialité et de l’indexicalité, et son développement en tant qu’étude de l’acte de marquer et de tracer (le verbe latin signare signifie à la fois tracer et indiquer). SIGNATA se réfère donc simultanément aux objets tracés ainsi qu’aux pratiques d’inscription du sens.

La revue ne privilégie aucune théorie, aucune école ou aucun objet d’étude en particulier : son but est de nourrir la sémiotique comme projet disciplinaire. On envisage ainsi cette dernière comme discipline reposant sur des bases épistémologiques fortes ; on reconnaît en même temps que sa méthodologie s’est développée de manière plurielle, grâce à son dialogue constant avec des disciplines limitrophes telles que la linguistique, la rhétorique, la philosophie du langage, les sciences cognitives, l’esthétique, la sociologie, l’anthropologie, les sciences de l’information et de la communication.

La revue vise d’une part à recenser les questions actuellement discutées dans le domaine des sciences du langage et de l’autre à structurer des axes de recherche sémiotique internationalement reconnus. Sans se soucier des frontières géographiques, elle porte une attention toute particulière aux bibliographies récentes et aux débats de la dernière décennie sur le monde du sens et les procès de la signification. En même temps, elle propose d’articuler ces études autour d’un ensemble de concepts et de problématiques clé, que chaque numéro met en avant, de manière à profiler un projet disciplinaire global.